C’est quoi l’amour, finalement? (Attention, sujet sérieux… enfin je crois!)

 

Mosaïque. Deux corps qui s’enlacent avec tendresse. Ce qui les relie s’imbrique dans ce qui les sépare et forme un tout. UN. Ça fait rêver…

En réalité, le couple d’amoureux qui, en 2002, avait accepté généreusement de poser pour moi n’est resté un couple que le temps d’une étreinte. Ils venaient de se rencontrer ou presque et quelques jours ou quelques semaines plus tard, ils n’étaient déjà plus ensemble. Le futur à deux auquel ils semblaient croire quand ils étaient venus à mon atelier avait été enterré dans la fosse commune des espoirs déçus. La cendre des rêves partis en fumée se compacte bien et il y a encore de la place, pas besoin de réserver.

Connais-tu, toi, un couple qui s’aime pour l’éternité, l’éternité dans le sens de « jusqu’à ce que la mort vous sépare »? En fin de compte, de quoi on parle quand on dit : Je t’aime?

De mon côté, le seul couple que je connais qui tient bon, à la vie à la mort, c’est mon corps et mon âme. Quoique… Mon âme a parfois envie de dire à mon corps, de se tenir un peu mieux devant la visite.

Passant volontairement sous silence le scénario des  films d’amour, parce que là, ça frise l’extravagance, j’ai une question pour toi : si l’amour ne se vit pas en couple, explique-moi pourquoi on nous bassine les oreilles avec des chansons sur ce mythique amour éternel depuis la tendre enfance?    

Je creuserai la terre/ Jusqu'après ma mort/ Pour couvrir ton corps/ D'or et de lumière/ Je ferai un domaine/ Où l'amour sera roi/ Où l'amour sera loi/ Où tu seras reine
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas… 
etc, etc...

Jusqu’après sa mort, cher Jacques!

/ Bright are the stars that shine / Dark is the sky / I know this love of mine  / Will never die / And I love her

NEVER? Sacré Paul! C'est long, never, tu sais?

Aujourd’hui toutefois,  les chansons d’amour  sont moins farouches :  

Full pin sur la 20 / Des lighters dans les mains / Au  moins on est deux / Le char sent le vieux / J'ai le hoquet pour rien / T'éclaires  mes culottes/ Je perds la tête ...Oh oh oh oh oh oh oh…

Plus près de la réalité, les sœurs Boulay! Pas de fausses promesses, c’est un contrat de location. On oublie l’hypothèque à long terme.

Alors, est-ce qu’amour et toujours, ça rime encore pour toi?

Dis?