TV

Gaïa, Terre Vivante

Un grand éclair dans la nuit noire, fabuleuse explosion où le violet et l’outremer négocient avec l’orange et le soufre. Le rouge jaillit en cascades de ce cœur en fusion et parsème la nuit de paillettes de lumières.

La naissance fantastique de Gaïa se fait dans un silence de glace. Celle qui sera la mère de tous les humains, celle qui tient déjà entre ses cellule la destinée ceux à qui elle donnera le jour vient de faire son apparition dans le noir profond de l’Infini.

Pour l’instant, bouleversant avec passion le calme de l’Univers, elle fait sa trouée entre l’Alpha et l’Oméga dans un déchaînement de couleurs flamboyantes,

Frictions, affrontements, adaptation des atomes et des particules, ajustement des fréquences, volonté, désirs, joies, souffrances, le moment est venu pour l’Être de créer son terrain d’entraînement.

Au début, la lumière. Elle apparaît dans un bouillonnement de couleurs. Se multiplie, se fusionne, répand dans cette nuit sans fin des tentacules de vibrations ardentes, intenses, chamarrées.

Ensuite, elle se concentre. La passion qui l’a fait naître se compacte en son centre. Une croûte se forme sur la couche externe, le froid et la glace, pour contenir la fièvre de connaître.

Les sensations font leur apparition. Pendant des millions d’années, Gaia se solidifie, se renforce afin de dompter ce feu qui la tient en vie, prêt à la dévorer. Parfois, il jaillit avec rage, rouge de colère, brûlant d’énergie. Elle le calme, le retient. Le feu et la glace, polarité de la création en mouvement. 

Amours, haines, joies ou souffrances, vies et morts. Chaos. 

Expériences.

La Vie.

 

 

Terre Vivante
Source: http://www.marielaplume.com