Le Fil d'Ariane

Dans le quotidien, je déambule. Soudain, la lumière. Puis, plus rien. Le sombre, l'inconnu, le doute à nouveau.

Pourtant... Pourtant, avait jailli comme un éclair une certitude absolue.

Enfin je détenais la vérité. Pas une petite vérité. Non. La grande Vérité. Fugace la grande Vérité. Capricieuse. Farouche. Sitôt apparue, sitôt disparue. Illusion?

Aujourd'hui, je me pose la question: pourrais-je conserver la ferveur de poursuivre ma quête quand tout est clair et lumineux? Le bonheur n'est-il pas dans cette quête, justement?

Quête de ce qui m'est inconnu et qui, croyé-je, me comblera, cet intangible espoir qui guide mes pas dans le chaos du quotidien, que vais-je manger, comment vais-je m'habiller, fait-il froid, va-t-il pleuvoir, pourquoi elle/il ne me répond pas, et - en vague de fond -pourquoi existé-je, où vais-je, pourquoi ici et pas là?

Le bonheur n'est-il pas de déambuler dans le labyrinthe avec pour seule certitude celle que j'avance, grâce au fil des jours qui marque ma progression?

D'ailleurs, au bout du fil, quelqu'un peut-il me dire ce que je trouverai?

 

 

 

 

 Fil d'Ariane, acrylique sur toile marouflée, 24 pcs x 24 pcs

Fil d'Ariane, acrylique sur toile marouflée, 24 pcs x 24 pcs